La hype maximum accompagne toujours la sortie d’un nouvel épisode de Mario. Ils sont souvent d’une très grande qualité et redéfinissent le standard de la plateforme 3D. Ce Super Mario Odyssey se veut un retour aux opus orientés exploration dans la veine de l’excellent Sunshine et du légendaire Super Mario 64Après le show sur Metacritic (2ème 97 % de l’année pour un jeu Nintendo) nous sommes en droit d’attendre un énième coup d’éclat du célèbre ex-plombier, mais est-ce vraiment le cas ? Nous resterons volontairement flous sur plusieurs points, le plaisir de découverte étant primordial pour apprécier ce nouveau bijou à sa juste valeur.

Super Mario Odyssey

 

Fill my heart with song

Bowser et Peach vont se marier ! Enfin la princesse du royaume champignon ne semble pas vraiment d’accord mais le méchant étant bien balèze, difficile pour elle de résister. Mario doit empêcher cela ; 32 ans que cela dure mais on ne s’en lasse pas. Cependant il ne sera pas seul cette fois ci ! Cappy, un chapeau multitâche qui sert d’arme et de plateforme vous accompagnera durant l’aventure, sa plus grande utilité restant la possession d’ennemis qui permettra à Mario d’obtenir leurs capacités ! Mais tout cela vous le savez déjà tellement le matraquage médiatique autour du jeu a été puissant. Mario se lancera donc dans une course poursuite à bord de l’Odyssée, un mix entre montgolfière et vaisseau, qui utilise comme principal carburant : les Lunes. Le but étant d’en trouver suffisamment pour pouvoir débloquer le niveau suivant et avancer dans le jeu. Autant vous prévenir tout de suite : il y en a beaucoup et le mot est faible.

Super Mario Odyssey

 

And let me sing for ever more

Super Mario Odyssey, successeur spirituel du merveilleux opus 64, se compose de plusieurs mondes (relativement) ouverts qui vous pousseront à découvrir les moindres recoins ! Nintendo nous donne une leçon de game design (comme à chaque épisode) à travers ses niveaux riches, variés avec une vraie identité et une ambiance propre à chaque monde, ce qui rend le voyage encore plus mémorable. On peut lui reprocher quelques destinations en deçà notamment sur la taille de la map mais aussi sur la direction artistique (le pays perdu) même si cela renforce la diversité du contenu. Mention spéciale à New Donk City qui s’en sort avec les honneurs malgré les railleries lors de sa présentation.

Super Mario Odyssey

 

You are all I long for

Le gameplay toujours aussi parfait se sublime dans cet épisode (merci Cappy) et fourmille de très bonnes idées qui se succèdent parfaitement ! Plate forme 3D, course poursuite, session en 2D (pixels love) etc. etc. etc. Impossible de vous les lister tellement elles sont nombreuses et originales. Nintendo maîtrise vraiment son sujet et fait preuve encore d’une inventivité débordante. Un régal pour les amoureux du gameplay, le seul bémol vient du fait de devoir secouer la manette pour quelques mouvements qui peut se révéler pénible par moment.

Super Mario Odyssey

 

All I worship and adore

La réalisation globale de ce Super Mario Odyssey est là aussi quasi irréprochable. On pourra chipoter sur de l’aliasing ou quelques chutes de framerate, mais rien qui ne vienne gâcher la fête. Les couleurs, l’éclairage s’entremêlent et flattent la rétine du début jusqu’à la fin. C’est fini ? Non, car la Bande Originale du titre est elle aussi un délicieux voyage pour nos oreilles, orientée jazzy, elle sait alterner entre nouvelles compositions réussies et morceaux rétro issus des anciens opus de la saga ; là encore c’est une franche réussite.

Super Mario Odyssey

 

In other words, please be true

« ouais ton jeu se finit en 15h ! » en ligne droite il est vrai que le jeu reste court mais quel est l’interêt ? Vous passerez à coté d’innombrables subtilités du titre, de plus le jeu n’étant plus interrompu à chaque trouvaille de lune (contrairement aux autres Mario) le rythme s’en retrouve dynamisé pour le plaisir de découverte.

« ouais y a pas de challenge ! » Cible tout public oblige, le 1er run reste accessible et les ennemis les plus coriaces, à savoir les boss, se font rouler dessus très rapidement une fois leur pattern analysé. Cependant, une fois fini c’est là que commence le véritable défi : le post game se révèle être GAR-GAN-TU-ES-QUE. De nouvelles lunes en pagailles, de nouvelles zones qui se découvrent mais aussi de nouveaux mondes, de nouveaux costumes et pleins d’autres choses ! Vous voulez du challenge vous allez être servis ! Ce Mario prend tout son sens dans la fameuse quête du 100 % qui demandera du temps et du skill ! Comptez 50 à 60 heures de jeu pour compléter le jeu de A à Z.

Super Mario Odyssey

 

In other words, I LOVE YOU

Ce Super Mario Odyssey cristallise le savoir-faire unique de la firme de Kyoto. Bourré d’idées, varié, surprenant tout le long du voyage, il justifie à lui seul l’achat de la console. 21 ans après, Mario reste toujours le roi de la plateforme 3D. Mention spéciale à la scène de fin ÉPIQUE venue d’ailleurs qui vous marquera à coup sûr ! Une surprise vous attend également après le générique de fin… Merci Nintendo

Super Mario Odyssey