Près de 20 ans après le lancement du premier opus de la série Gran Turismo, Polyphony prend un vrai tournant avec un GT Sport orienté en ligne.

gt sport

Un vrai mode solo ?

Soyons clair dès le début du test, ne vous attendez pas à un GT classique avec un mode campagne fourni comme les précédents… les heures que vous passerez seront surtout en multijoueur.

Avant de se lancer dans le grand bain du multi, il sera judicieux d’aller faire quelques tours dans le mode arcade. Un mode classique où l’on va cumuler des crédits au fur et à mesure de nos performances sur les (quelques) tracés disponibles. Comme d’habitude vous pourrez modifier tout les réglages que vous souhaitez (horaire de la journée, nombre de tours, voitures).

GT sport

Un menu sobre et classe à l’image des anciens GT

 

Après avoir fait quelques tours de piste, on veut rapidement lancer le mode campagne, vous me direz « Bizarre un mode campagne dans un jeu multijoueur ? », la réponse va être rapide : ce mode n’en a que le nom. En effet, il s’agit plutôt d’un mode entraînement où l’on retrouve les traditionnelles épreuves de permis. Pour les habitués, vous passerez bien quelques heures à valider toutes ces épreuves qui sont surtout un bon exercice avant d’attaquer le multi.

Toujours dans le mode campagne et intitulé expérience du circuit, un complément des épreuves de permis vous permettra d’engranger de l’expérience sur les circuits avec pleins de petits challenges. Le but étant d’obtenir les médailles de bronze, d’argent et d’or qui vous offriront la possibilité d’obtenir le trophée sur un tour intégral.

 

Vous aurez aussi le choix parmi une soixantaine de missions qui deviendront (très) compliquées avec l’avancée des niveaux. On est loin des campagnes des anciens Gran Turismo, mais avant d’aller faire un tour en ligne et affronter de vrais joueurs, il sera judicieux d’aller apprendre le comportement des voitures et de la conduite.

Et le comportement de vos adversaires en offline ? L’IA reste dans la lignée des GT. Notons tout de même une évolution positive de leur comportement sur le circuit. Certes, ce n’est pas encore à la hauteur de certains concurrents, mais il y a du mieux. Ceux-ci n’hésiteront pas à vous « caresser » le pare choc quand ils seront en mauvaise posture, se dépasseront entre eux et feront quelques petites sorties de pistes… qui nous arrangent bien de temps en temps !

 

Un contenu bien maigre…

Fini les garages avec des centaines de voitures, GT Sport ne comptera que 170 bolides en faisant l’impasse sur certaines gloires comme la Ford GT ou certaines caisses bien vintage ! Quand on est un habitué de Gran Turismo, ça paraît bien peu. Surtout que du côté des circuits ce n’est guère mieux.

GT Sport

Un contenu bien maigre

Fini Deep Forest ou Trial Mountain… on peut se poser la question pourquoi ne pas les avoir intégrés au jeu, d’autant que certains tracés comme Spa Francorchamps ou Monza sont aussi absents. Il faudra se rabattre sur six circuits réels : Brands Hatch, Bathurst, Nürburgring, Willow Springs, Interlagos et Suzuka.

Au total ce seront 17 courses qui seront disponibles, bien entendu étendues à une quarantaine de tracés. Très faible lorsque l’on compare à Project Cars 2 et Forza Motorsport 7. GT Sport souffre évidemment de la concurrence au niveau du contenu, que ce soit au niveau du nombre de voitures ou bien sur celui des circuits. Mais qu’en est il du mode online ?

 

Gentlemen, Start Your Engines!

Il est temps de passer aux choses sérieuses. Après s’être aguerri en offline, direction le mode multijoueur.

Après avoir créé son profil, qui d’ailleurs est très complet d’un point de vue statistiques, vous pourrez vous balader sur votre page qui récapitule vos gains en courses, votre XP, vos crédits. Un mécanisme simple et sobre qui permet d’acheter de nouvelles voitures, customiser ses tenues ou bien son casque. Basique mais efficace. Assez de bavardage, rentrons réellement dans l’essence de Gran Turismo, le mode sport.

Grâce un système de matchmaking super bien foutu, on prend vite plaisir à enchaîner les courses. Pour ce faire il suffit simplement de s’inscrire à une des trois courses disponibles à venir, qui ont chacune leurs propres horaires de départ. Ne vous inquiétez pas, le système tiens compte de votre rang de pilote afin d’éviter des écarts de niveau trop importants. La grille est quant à elle planifiée grâce à vos temps de référence sur la piste. Ainsi, quelques minutes avant le grand départ, vous pourrez patienter en enchaînant les tours de piste pour réaliser le meilleur chrono possible parmi vos 24 adversaires.

Vous pourrez aussi créer vos propres courses, exclure des rivaux trop faibles ou trop forts pour vous suivant les paramètres que vous aurez choisi.

Polyphony a pensé à tout puisqu’une note de fair play, le RPF noté de A à E s’ajoutera à votre rang de pilote. Il s’agit d’une notation sur votre comportement lors des courses qui permettra au matchmaking d’être encore plus fiable. Votre comportement sera d’ailleurs vite pénalisé si vous comptez couper à chaque chicane ou vous aider de vos concurrents pour prendre un virage plus serré.

GT Sport

Et manette (ou volant) en main ?

Le jeu est un véritable plaisir, les sensations sont au rendez vous, surtout en vue intérieure (mais qui joue encore en vue extérieure ?). Le pilotage est toujours un pur bonheur, même si il vous faudra bien quelques heures pour maîtriser votre bolide.

Les bruits des moteurs restent inégaux suivant les voitures et surtout lors de crash. On regrettera d’ailleurs toujours l’absence de réel dégâts. Seuls quelques rayures viendront abîmer votre bébé. Graphiquement, le jeu ne souffre d’aucun aliasing ou ralentissement, ça ne saccade pas, et c’est tout simplement beau. Le jeu tourne avec une fluidité étonnante, même sur une PS4 normale.

Le plaisir de conduite est là, les sensations aussi, tout ce que l’on demande d’un jeu vidéo au du niveau pilotage.

 

Vous l’aurez compris, GT Sport n’est définitivement pas Gran Turismo 7. Polyphony a pris un vrai tournant dans sa licence phare en l’orientant quasi exclusivement en ligne.

Pour rappel, GT Sport est disponible en exclusivité sur PlayStation 4 depuis le 17 octobre.