Chez Côté Geek on aime les jeux vidéo, oui, mais aussi la high tech. À titre personnel, je suis de ces casse-couilles de mélomanes, accros au bon son et donc au bon matos. J’étais l’heureux propriétaire d’un casque Bose QuietComfort 15, que je m’étais offert lors d’un voyage aux États-Unis en… 2009 ! Le moins que l’on puisse dire est que j’ai rentabilisé mon achat, puisqu’il a rendu l’âme il y a quelques mois, pour mon plus grand désarroi. C’est donc au mois de septembre, après avoir mis quelques noisettes de côté, que je me suis offert son successeur : le Bose QuietComfort 35 II. Voici mon histoire (tin-tin).

Bose QuietComfort 35 II

Quand la musique sonne, sonne, sonne

Parce qu’il ne s’agit pas d’un casque antibruit de chantier, la qualité sonore est primordiale. Et elle est au rendez-vous, croyez-moi. J’écoute beaucoup de styles différents, allant du rap à la musique classique, et tous ces genres sont parfaitement rendus dans le casque. Des basses au aigus en passant par les mediums, le son est d’une excellente fidélité, même en Bluetooth. D’ailleurs, je dois vous avouer que j’étais un peu hésitant au début, car mon QC15 était connecté en filaire, mais il faut reconnaître que le son est impeccable, même sans fil. Et franchement ça change la vie : dans les transports ou tout simplement à la maison, plus de fil = plus de problèmes !

Des boutons discrets et pratiques

 

Bose QuietComfort 35 II

Qui dit sans fil dit sans télécommande, mais il faut bien quelques commandes quand même. Les boutons volume et play/pause se situent sur l’oreille droite du QuietComfort 35 II, pile sous le pouce lorsque l’on porte la main à l’oreille. Du côté gauche (voir première photo) se situe un large bouton servant à l’assistant Google. Car oui le casque vous cause, et vous pouvez interagir avec lui. Cette caractéristique n’a que peu d’intérêt pour moi, car j’utilise un iPhone, et Siri est accessible dans tous les cas. Bref, juste les boutons qu’il faut, là où il faut.

Cannot kill the battery

Et qui dit casque sans fil + réduction des bruits ambiants = alimentation. Là où mon ancien QC15 fonctionnait sur pile, le QC 35 II embarque fort heureusement une batterie rechargeable. La fiche technique promet 20 heures d’autonomie sans fil, ce qui peut paraître faible, mais ça suffit largement. Je l’utilise tous les jours et la batterie descend très doucement. De plus, quand vous l’allumez le casque vous dit “Battery 80% ; Battery 70% ” donc vous ne risquez pas de vous retrouver en galère avant le RER du matin.

Say my name, say my name

En effet, le Bose QuietComfort 35 II porte bien son nom : du silence et du confort. Vous avez la possibilité de choisir entre trois niveaux de réduction du bruit ambiant, à des fins d’économie d’énergie sans doute. Personnellement je le laisse à fond, because transports en commun. Là non plus je ne suis pas déçu, nulle besoin de mettre le volume à fond, loin de là, pour profiter de mes sons préférés sans subir la pollution sonore environnante. De plus, comme son ancêtre il est ultra confortable, le porter des heures durant n’est pas du tout un problème, vous en oubliez sa présence.

Overconnected

Le QC35 II se connecte via le Bluetooth donc, je l’ai déjà dit, mais la configuration se fait via l’app dédiée Bose Connect. Celle-ci vous permet de changer certains réglages du casque tels que la langue de la dame qui parle dans votre tête. Le casque se connecte quasi-instantanément à l’appareil, si toutefois le Bluetooth y est déjà activé, of course. Par ailleurs, le casque peut être connecté simultanément à deux appareils différents. À quoi ça sert, allez-vous me dire. Eh bien par exemple quand vous écoutez de la musique sur votre téléphone et que d’un coup vous regardez une vidéo YouTube sur votre ordi. Pas besoin de déco et reco le casque, la musique se pause, la vidéo est dans le casque. Magique.

Money, money, money

Hélas toutes les bonnes choses ont un prix, et en toute honnêteté pour acquérir ce petit plaisir il vous faudra casquer (tadum-tss, facile). En effet, le QuietComfort 35 II vaut 379,95€, je sais ça pique. Mais quand je vois la durée de vie de mon ancien QC15 (7 ans et demi !), que j’avais acheté à peu près le même prix, je me dis que c’est un excellent investissement.