C’est le 16 novembre que l’entreprise chinoise a dévoilé la nouvelle itération de son smartphone à succès : le OnePlus 5T. Alors Jamy, quoi de neuf ?

OnePlus 5T

Que ta finesse est séduisante !

Ce qui différencie avant tout le OnePlus 5T de sa grande sœur (did you just assume my gender ?), c’est sa taille d’écran. Pour un châssis similaire, nous passions d’un écran AMOLED 5,5 pouces/Full HD à un format 18:9 pour un 6 pouces/2160×1080 pixels, pour une densité de 401 ppi. OnePlus se met donc à la page et opte pour le fameux design « borderless », qui fait fureur depuis 2017. La résolution pourrait toutefois gêner les éventuels utilisateurs de réalité virtuelle, qui ont besoin d’une résolution QHD. Format oblige, des modifications sur le design ont été apportées : le lecteur d’empreintes digitales est passé à l’arrière (certains râleront, d’autres trouveront que c’est une bonne idée – c’est mon cas).

 

Tu veux ma photo ?

L’un des autres points majeurs, c’est l’appareil photo. Exit le téléobjectif, OnePlus décide de passer par une solution double-capteur « grand angle », respectivement 16 et 20 mégapixels et d’ouverture f/1.7. OnePlus vante ici une qualité accrue pour les photos à basse éclairage, talon d’Achille de bien des smartphones actuels. Le téléobjectif avait été à l’époque salué pour sa performance face à d’autres « photophones » du marché, est-ce que ce changement saura faire la différence face à de nouveaux concurrents, comme le Huawei Mate Pro 10 ou l’iPhone X ? L’avenir nous le dira. Le géant chinois, cependant, ne s’arrête pas en si bon chemin et emprunte le chemin de la firme de Cupertino ainsi que de Samsung, avec sa propre reconnaissance faciale. Le pari est risqué : est-ce que OnePlus saura se démarquer, face au succès de Face ID ?

OnePlus 5T

 

Une bouffée d’air frais en perspective ?

Le OnePlus 5T ne tournera pas d’emblée sur Android Oreo, comme la tendance pourrait le laisser présager. Ce sera la version 7.1.1. (Nougat) d’OxygenOS, qui est une version custom d’Android. Le constructeur promet toutefois une mise à jour vers le biscuit pour le début 2018, en même temps que sa grande sœur. À noter que OnePlus conduit actuellement sa bêta d’Oreo sur les OnePlus 3 et 3T, les efforts mis en place sont donc concrets.

Sur les composants, nous retrouvons la même fiche technique que le OnePlus 5 : Snapdragon 835 à 8 cœurs, 6 à 8 Go de RAM et 64 à 128 Go de mémoire. Nous avons beau être au crépuscule de 2017, cela reste une fiche technique très haut de gamme, pas de soucis à se faire côté performances, donc. Les utilisateurs intenses comme les joueurs (et pourquoi pas les deux ?) sauront s’y retrouver, la version originale du smartphone avait mis tout le monde d’accord à ce moment-là.

Côté autonomie, on retrouve une batterie de 3300 mAh, la même que sur le OnePlus 5. C’est un choix un peu curieux : l’écran est plus grand, AMOLED de surcroît, on pouvait donc s’attendre à une batterie légèrement plus dosée. Mais peut-être que le constructeur saura optimiser la batterie pour qu’il y ait une différence des plus minimes avec son prédécesseur ? À noter également le retour du Dash Charge, pour une recharge rapide à pleine vitesse.

 

Un oignon c’est comme un portefeuille : quand tu l’ouvres, tu pleures… Pas forcément ?

Et donc, combien va-t-il falloir débourser pour cette version Plus du OnePlus 5 ? L’entreprise annonce un prix de départ de 499 euros pour 6 Go de RAM/64 Go de mémoire, contre 559 euros pour 8 Go de RAM et 128 Go de mémoire. C’est donc la même tranche de prix que le OnePlus 5 lorsqu’il a été mis en vente pour la première fois. On comprend donc la « concession » sur la résolution d’écran ou la batterie. Au vu du succès du terminal d’origine (malgré les récentes polémiques sur la récolte de données et la back door), l’on peut s’avancer et dire qu’il s’agit là d’une bonne affaire.

 

Le OnePlus 5T sera disponible en France à partir du 21 novembre.