Alors que le tome 8 et un guide spécial viennent de sortir aux éditions Ki-oon, cet article permet de faire le point tout juste un an après la sortie du premier tome de My Hero Academia en France.

My Hero Academia My Hero Academia

Un monde où les super-héros existent

Alors que près de 80% de la population sont dotés de l’alter – des super pouvoirs – Izuku Midoriya en est dépourvu. Grand fan de tous ces super-héros, son rêve est d’en devenir un lui-même. Armé de son carnet de notes, il analyse tous les combats et les apparitions des personnes qui nourrissent son admiration. Toutefois, celui qu’il admire le plus est sans nul doute All Might, le plus grand de tous les héros qui ait jamais existé. Grand, musclé, des cheveux blonds impeccables et surtout des attaques surpuissantes, All Might a sans conteste de l’allure et une grande confiance en soi. Et surtout, il combat toujours avec le sourire.

Un jour, alors qu’il rencontre par hasard All Might, Midoriya décide de le suivre pour lui poser des questions pour en savoir plus sur la vie de super-héros ; une vraie obsession. Après une période d’hésitation, All Might décide de le prendre sous son aile. Par la même occasion, il lui confia le réel potentiel de son alter : il peut le transmettre à toute personne qui ingère son ADN. Ouais, pas très ragoutant, je sais. Mais cela représente l’occasion pour Midoriya de devenir ce qu’il a toujours rêvé d’être : un super-héros. Grâce à ses nouvelles capacités et à son sens de l’analyse prononcé, Midoriya va pouvoir intégrer la prestigieuse école des super-héros en devenir : My Hero Academia. Par la même occasion, il va se retrouver avec son rival de toujours, Katsugi Bakugo. C’est un garçon qui pète les plombs au quart de tour, arrogant et qui maîtrise à la perfection son alter.

My Hero Academia

Une saga haletante et flamboyante

De l’amitié, des rivalités, des combats : tous les ingrédients sont là pour passer un bon moment de lecture. De plus, les illustrations sont assez claires pour bien comprendre ce qui se passe quand il y a de l’action.

Personnellement, je suis totalement fan de cette saga et cela faisait longtemps que je n’avais pas accroché à un manga comme ça. Je trouve que les personnages sont attachants, que ce soient les principaux ou les secondaires, la psychologie est bien pensée. Le fait d’avoir des commentaires du mangaka Kohei Horikoshi est un réel plus pour mieux comprendre les personnages en l’environnement qu’il a créé. Je le conseille sincèrement si vous aimez les comics Jump en général. Sauf que Midoriya ne semble pas être un glouton ni une tête brûlée. Il y a pour l’instant 8 tomes et un guide qui sont sortis en France. Le neuvième tome paraîtra le 6 juillet. Encore un peu de patience mais la couverture semble annoncer encore un combat épique comme on les aime. Malgré le fait que la saga fête sa première année dans nos contrées, il est encore très facile de trouver les premiers tomes. Alors, n’hésitez plus et rendez-vous chez votre libraire préféré. #PlusUltra