J’entends toujours dans mon entourage des “Les jeux vidéo, ça rend gogole” ou bien “Les jeux vidéo sont source d’échec scolaire” et cela m’énerve ! J’ai beaucoup joué au jeux vidéo étant jeune, encore aujourd’hui j’aime bien tâter un peu la manette après une longue journée de travail et je ne pense pas pour autant avoir raté ma vie.

BALIVERNES !

Une étude des chercheurs de l’université de Glasgow (en Ecosse) a permis de déceler divers avantages. L’étude était simple : comparer un groupe ayant joué 30 minutes par jour pendant 2 mois (soit 14h au total) et un groupe n’ayant pas touché une manette.

Ainsi, il semblerait que les jeux vidéo permettraient aux jeunes de faire preuve de davantage d’ingéniosité et d’adaptabilité mais aussi d’améliorer leur communication.

Tout cela avec 30 minutes par jour, ce qui n’est pas la mer à boire même pour nous parents, soyons honnêtes.

Mais attention !

Classement PEGI jeux vidéo

Bien évidemment, lorsque l’on parle de jeux vidéo, il y a certaines règles à respecter. Tout d’abord, il est important de respecter la classification PEGI des jeux que vous autorisez à vos petits bambins. Malheureusement, je vois de plus en plus de jeunes d’une dizaine d’années jouer à des jeux comme GTA ou encore Call of Duty. Le rôle des parents est primordial dans la gestion du contenu auquel les enfants peuvent avoir accès. Cela dit en passant, je trouve assez déplorable que les vendeurs de jeux vidéo ne soient pas tenus de vérifier l’âge de l’acheteur du jeu, comme c’est le cas pour l’alcool ou les clopes. Ils pourraient et devraient également mettre en garde les parents qui achètent ces jeux PEGI 18, car les parents ne sont que rarement au courant des classifications et encore moins du contenu des jeux réclamés par leur progéniture.

Plus encore, il faut réguler le nombre de temps passé à jouer. Comme on dit chez nous : point trop n’en faut. Les nouvelles consoles permettent d’activer le contrôle parental et ainsi de gérer efficacement le temps de jeu. Il faut mettre des règles en place lors de l’achat de la console ! C’est très important pour éviter les conflits (surtout avec les adolescents).

Je rajouterais aussi, qu’il faut il y aller progressivement ! Commencer par exemple par proposer des jeux qui se jouent en famille et accessible à tous (Mario Party, Mario Kart, Splatoon, etc.) cela évite de retrouver son enfant de 5 ans se renfermer sur sa console portable.

Un dernier point : on évite de jouer en fin de journée, la lumière bleue des écrans empêche la sécrétion de mélatonine, à savoir l’hormone qui nous emmène vers les bras de Morphée (et non pas de Morpheus).

Mais surtout, n’oubliez pas un point important : plus de 50% des français jouent régulièrement à un jeux vidéo et que la moyenne d’âge d’un joueur (homme ou femme) est de 35 ans ! (chiffres de 2014). So, be cool 🙂