Lyla et la bête qui voulait mourir. Un titre qui fait froid dans le dos, de quoi ravir (ou pas) certains fans de Fullmetal Alchemist… En dehors de la référence douteuse, qu’est-ce donc que cette œuvre éditée par la maison Ki-oon ? Un seinen dans les règles de l’art proposé par les plumes talentueuses de Asato KONAMI et Eziwa SAITA, adoubé par des auteurs de renom ; parmi lesquels Kore YAMAZAKI, auteur de The Ancient Magus Bride.

Le synopsis, rien que pour vous

« Dans une ville ravagée par la corruption, l’argent et la force font loi. La vie est particulièrement dure pour les chimères, mi-hommes, mi-animaux. Méprisées de tous, elles forment la plus basse des castes. Aron en fait partie. Pire, il a été élevé comme une bête par un parrain de la mafia dans le seul et unique but de tuer. Isolé et maltraité, il a gardé l’âge mental d’un enfant. Son seul refuge est un livre d’images dans lequel une petite fille aux yeux bleus emporte le héros de l’histoire au paradis. Aron ne rêve que d’une chose : trouver cet ange pour être délivré de sa vie de souffrances.

Alors quand, au cours d’une mission, il tombe sur Lyla, jeune fille aux yeux du même bleu que le personnage du conte, c’est la révélation : c’est elle qui le libérera ! Pour la première fois de son existence, il désobéit aux ordres de son maître et s’enfuit avec elle ! À présent, il a la mafia aux trousses, dans un monde qu’il ne connaît pas, avec pour compagne une fille qui le hait plus que tout…

Lancez-vous dans un road-trip implacable aux côtés du plus innocent des assassins ! Lyla et Aron forment un duo aux liens complexes, tissés dans la haine et l’espoir. Dos à dos, ils se débattent dans un monde cruel qui ne fait aucun cadeau aux plus faibles ! »

Et comme chez Côté Geek, nous ne sommes pas radins, voilà en plus quelques images ! (Merci le communiqué de presse…)

Il faudra toutefois attendre un peu pour que ce premier tome débarque dans le Vieux Continent : la sortie est prévue pour le 22 février 2018, au prix de 7,90 euros.