Fans de mangas, d’anime et de culture japonaise (car rappelons-le, ça va plus loin que d’être fan de Naruto ou de Sword Art Online), oyez, oyez ! Car l’heure approche, et la Japan Expo se prépare, drapeau hissé !

Vous connaissez sans doute déjà cette grande messe de tout bon weeb passionné qui se respecte, qui se tient début juillet chaque année à Paris, ainsi que chaque souffle de printemps pour la version marseillaise. Et cette année, il y a un enjeu de taille !

 

Japan Expo Sud, 9e round !

Japan Expo

L’affiche officielle de la Japan Expo Sud 2018, dessinée par la talentueuse Aurore

Commençons par les Sudistes (car ce sont les meilleurs, c’est bien connu), puisque la Japan Expo Sud se déroulera du 9 au 11 mars 2018, au Palais des Congrès et des Expositions Marseille Chanot. La neuvième vague attend ainsi 200 exposants, 20 associations régionales, 70 invités (dont 45 japonais), 18 concerts et spectacles. Les organisateurs espèrent ainsi dépasser les 46 000 visiteurs atteints l’année dernière. Et puis, cocorico, on y ajoute l’exposition French Touch !

La programmation French Touch est un hommage à toute une génération de créateurs français passionnée de culture japonaise, en contact avec ce pays. Elle produit des œuvres originales en lien avec le Japon tout en conservant ses racines françaises.

Japan Expo Sud a décidé de présenter l’exposition French Touch au public.

Cette exposition présente des animateurs français évoluant au sein même des studios d’animation japonais, et des dessinateurs français ayant adopté le manga comme moyen d’exprimer leur art. Venez découvrir le parcours et les œuvres majeures de chaque artiste et auteur à travers plusieurs reproductions.

Outre l’exposition, venez également rencontrer les artistes French Touch lors des séances dédicaces.

 

LES INVITÉS MANGA DE LA FRENCH TOUCH

Baignant dans la culture de la BD franco-belge et dans celle du manga depuis les années 80, les auteurs français ont eu le temps d’associer les codes des deux pays pour créer des best-sellers dont certains sont désormais édités au Japon.

Artistes : Camille Moulin-Dupré/Christophe Cointault/Elsa Brants/ Florence Torta/ Philippe Cardona/Joris Boyer/Miya

LES INVITÉS ANIME DE LA FRENCH TOUCH

Les écoles de cinéma françaises d’animation font partie des meilleures ; le cinéma d’animation japonais possède les meilleurs animateurs 2D du monde. Il était normal que ces deux mondes s’échangent leurs savoirs, et parfois même leurs artistes.

Artistes : Thomas Romain/ Thomas Astruc

 

Japan Expo, 19e impact

Et voici le gros du spectacle, car nous sommes à un an du vingtième anniversaire de la Japan Expo, et heureusement il n’y aura pas besoin d’attendre pour une grande occasion ! Car après tout, cette année marque le 160e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et le Japon. Autant vous dire que l’organisation prévoit du lourd !

Pour commencer, rendons hommage à l’artiste qui a dessiné l’affiche de cette année, qui là aussi n’est autre que Aurore, à l’origine des BD Pixie et Elinor Jones ! La dessinatrice s’inspire ainsi de Katsushika Hokusai et d’Utagawa Hiroshige, pour cristalliser cette célébration.

Japan Expo

Aurore, de nouveau à l’oeuvre pour la Japan Expo de Paris

La Japan Expo voit toujours plus grand, et ce sont ni plus ni moins de 240 000 visiteurs qui seront attendus du 5 au 8 juillet. Pour les enchanter, l’organisation prévoit :

  • Plus de 550 heures de programmation
  • Plus de 80 conférences
  • Plus de 120 séances de dédicaces
  • Et une salle de concert de 7000 places

Mais pourquoi une salle de concert ? Nous y venons ! Le festival prévoit une exposition « Japonismes 2018, les âmes en résonnance », avec un spectacle de musique traditionnelle Wadaiko et Tsugaru Shamisen. Kézako ? Voici ce qu’on nous apprend :

La musique japonaise se met en quête de nouveaux horizons grâce à ce concert de wadaiko et de tsugaru shamisen interprété par Kenji Furutate et Keisho Ohno. Le Festival Japan Expo accueille ce concert qui lui offre une nouvelle occasion de mettre sur le devant de la scène la culture japonaise la plus traditionnelle comme la plus moderne. Bien qu’issus d’un répertoire classique, le wadaiko et le tsugaru shamisen s’accordent parfaitement aux musiques modernes. Kenji Furutate et Keisho Ohno revisitent ainsi leurs instruments de prédilection en combinant sons électroniques, silences (ma) de l’harmonie japonaise et cadences de la musique occidentale. Ils bouleversent les clichés et exposent une musique japonaise en perpétuel renouveau.

 

Alors, emballés ? N’oubliez pas que les tickets sont d’ores-et-déjà disponibles à la précommande !